Navigation – Plan du site
Les politiques scientifiques nationales

La politique scientifique à Berlin

Science policy in Berlin
Eberhard Heinrich Knobloch

Résumés

En 1667, le grand électeur Frédéric-Guillaume de Brandebourg publiait un document qui annonçait la fondation d’une cité internationale universitaire de Brandebourg pour les sciences et les arts. Cependant, ce projet ne fut pas réalisé. À cette époque, il existait à Berlin la bibliothèque et le cabinet de raretés du prince électeur. Mais Berlin resta sans université jusqu’au début du xixe siècle. Le fils du grand électeur, l’électeur Frédéric III (devenu le roi Frédéric Ier de Prusse en 1701), établit la Société des sciences de Brandebourg en 1700 qui changea de nom à plusieurs reprises, mais qui existe encore aujourd’hui sous le nom d’Académie des sciences de Berlin-Brandebourg. Leibniz, qui en a élaboré les statuts, devint son premier président encouragé par l’épouse de l’électeur, Sophie-Charlotte. D’autres institutions scientifiques berlinoises ont vu le jour dans le courant du xviiie siècle : l’Observatoire (1709), le Théâtre anatomique (1713), le Collège médico-chirurgical (1724), le Jardin botanique (1744), l’Observatoire chimique (1753). Tandis que le nouveau roi prussien Frédéric-Guillaume Ier dédaignait l’académie leibnizienne, son fils Frédéric II – après l’avoir réorganisée – la baptisa « Académie royale des sciences et belles-lettres », de sorte qu’elle connut un apogée pendant son gouvernement.

Haut de page

Notes de la rédaction

Cette communication a été publiée en version papier : Eberhard Knobloch, « La politique scientifique à Berlin », Archives internationales d’histoire des sciences/International Archive of the History of Science, vol. 62, fasc. 169, décembre 2012 (numéro thématique : Les sciences à la cour de Versailles et la naissance des politiques scientifiques en Europe), p. 633-645.

Texte intégral

Eberhard Heinrich Knobloch

Eberhard Heinrich Knobloch : La politique scientifique à Berlin

Enregistrement audio de la communication au colloque « La cour et les sciences : naissance des politiques scientifiques dans les cours européennes aux XVIIe et XVIIIe siècles », jeudi 3 février 2011, Galerie basse du château de Versailles.

Crédits : © Eberhard Heinrich Knobloch / 2011 / CRCV

Haut de page

Bibliographie

Sources

Bartholmèss Christian, 1850-1851, Histoire philosophique de l’Académie de Prusse depuis Leibniz jusqu’à Schelling, particulièrement sous Frédéric le Grand, Paris, M. Ducloux, 2 vol.

Icon nummi memorialis et dodecastichon votivum ad Serenissimum et Potentissimum Principem et Dominum, Dominum Fridericum III, Electorem Brandenburgicum, fundata Societate Scientiarum die Natali 11. Julii 1700, 1700, Coloniae Brandenburgica, U. Liebpert, 2 vol.

Miscellanea Berolinensia ad incrementum scientiarum, ex scriptis Societati Regiae Scientiarum exhibitis edita, 1710-1744, Königliche Akademie der Wissenschaften (Berlin), Berolini, Johan. Christ. Popenii, 7 vol. Consulter les volumes numérisés par la bibliothèque de la Berlin-Brandenburgischen Akademie der Wissenschaften (http://bibliothek.bbaw.de) :
Tome I
Tome II
Tome III
Tome IV
Tome V
Tome VI
Tome VII
Tome VII/suppl.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Eberhard Heinrich Knobloch
URL http://crcv.revues.org/docannexe/image/11449/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eberhard Heinrich Knobloch, « La politique scientifique à Berlin », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 30 août 2011, consulté le 21 août 2017. URL : http://crcv.revues.org/11449 ; DOI : 10.4000/crcv.11449

Haut de page

Auteur

Eberhard Heinrich Knobloch

Né en 1943, Eberhard Heinrich Knobloch a étudié les mathématiques, les langues classiques et l’histoire des sciences et des techniques, avant d’obtenir en 1972 son doctorat dans cette dernière discipline. Il se qualifie en 1976 pour l’enseignement supérieur (habilitation). Depuis 1981, il est professeur à l’université technique de Berlin et, depuis 2002, professeur à l'Académie des sciences de Berlin-Brandebourg, où il dirige le groupe de recherche « Alexandre de Humboldt », ainsi que les deux groupes de recherche en charge de l’édition des œuvres leibniziennes. Il est président de l’Académie internationale d’histoire des sciences et ancien président de la Société européenne pour l’histoire des sciences. Il a contribué à plus de trois cents publications sur l’histoire et la philosophie des sciences mathématiques, et sur l’histoire des techniques de la Renaissance. Contact : eberhard.knobloch@mailbox.tu-berlin.de

Haut de page

Droits d’auteur

© Eberhard Heinrich Knobloch / 2011 / CRCV

Haut de page
  • Logo Centre de recherche du château de Versailles
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org