Navigation – Plan du site
Les échanges et la diffusion de la science à la cour

Le bureau des colonies et le savoir scientifique : articulation entre sciences et actions dans la construction d’un projet atlantique (1763-1767)

The office of the colonies and scientific knowledge: links between science and actions in the construction of an Atlantic project (1763–67)
Marion F. Godfroy-de Borms

Résumés

En 1763, le duc de Choiseul décide d’une colonisation blanche et rapide de la Guyane française dans une entreprise qui mobilise les grands acteurs de la France des années Choiseul. Cette éclatante revanche a un but : faire en quatre ans de la Guyane française l’exact contrepoint de la domination britannique au nord.
Mais pour « former » cette colonie, le gouvernement constate son ignorance de cette France équinoxiale. La guerre ouvre un espace propice à l’accueil ou l’écoute de réflexions et de projets. Il sollicite alors diverses entités scientifiques (physiocrates, ingénieurs hydrographes, botanistes, académiciens) afin de mesurer le potentiel de l’espace continental américain de la « zone torride ».
Le duc de Choiseul entend se renseigner sur le « local » dans une prise de renseignements qui s’articule selon plusieurs mouvements. Ces mouvements mettent en évidence d’une part le niveau des connaissances qui se font jour, et d’autre part la variété des intervenants scientifiques. L’entrée en scène de deux acteurs, l’intendant Chanvalon, directeur de l’Académie de sciences de Bordeaux, et le chevalier Turgot, gouverneur, associés libres de l’Académie des sciences, transforme le projet d’implantation en une colonie qui veut soutenir la comparaison avec le peuplement des treize colonies d’Amérique. Le savoir scientifique n’est plus une connaissance du local, mais devient une conception législative, politique, soumis à un contexte événementiel militaire. Ce faisant, la rupture de cette connaissance de terrain induit une impréparation relative quant à l’installation d’une expédition où se pressent 17 000 hommes, et explique, dans une certaine mesure, l’échec tragique d’un projet colonial des Lumières.

Haut de page

Texte intégral

Marion F. Godfroy-de Borms

1

Marion F. Godfroy-de Borms : Le bureau des colonies et le savoir scientifique : articulation entre sciences et actions dans la construction d'un projet atlantique (1763-1767)

Enregistrement audio de la communication au colloque « La cour et les sciences : naissance des politiques scientifiques dans les cours européennes aux XVIIe et XVIIIe siècles », vendredi 4 février 2011, Galerie basse du château de Versailles.

Crédits : © Marion F. Godfroy-de Borms/2011/CRCV

Fig. 1 : Estienne Vouillemont, L’isle de Cayenne occupée par Messieurs de la compagnie des Indes occidentales, 1667, gravure, 54 × 39,5 cm. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Cartes et plans, CPL GE DD-2987 (9579).

Fig. 1 : Estienne Vouillemont, L’isle de Cayenne occupée par Messieurs de la compagnie des Indes occidentales, 1667, gravure, 54 × 39,5 cm. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Cartes et plans, CPL GE DD-2987 (9579).

© Bibliothèque nationale de France

Fig. 2 : Jacques-Nicolas Bellin, Carte de l’isle de Cayenne, gravure dans Jacques-Nicolas Bellin, Description géographique de la Guyane, contenant les possessions et les établissemens des François, des Espagnols, des Portugais, des Hollandois dans ces vastes pays, impr.  Didot, 1763. Paris, Bibliothèque nationale de France, 4-Lk12-1385.

Fig. 2 : Jacques-Nicolas Bellin, Carte de l’isle de Cayenne, gravure dans Jacques-Nicolas Bellin, Description géographique de la Guyane, contenant les possessions et les établissemens des François, des Espagnols, des Portugais, des Hollandois dans ces vastes pays, impr.  Didot, 1763. Paris, Bibliothèque nationale de France, 4-Lk12-1385.

© Bibliothèque nationale de France

Fig. 3 : Jacques-Nicolas Bellin, Carte des costes de la Guyane francoise, gravure contenue dans Bellin, Jacques-Nicolas, Description géographique de la Guyane, contenant les possessions et les établissemens des François, des Espagnols, des Portugais, des Hollandois dans ces vastes pays, impr. Didot, 1763. Paris, Bibliothèque nationale de France, 4-Lk12-1385.

Fig. 3 : Jacques-Nicolas Bellin, Carte des costes de la Guyane francoise, gravure contenue dans Bellin, Jacques-Nicolas, Description géographique de la Guyane, contenant les possessions et les établissemens des François, des Espagnols, des Portugais, des Hollandois dans ces vastes pays, impr. Didot, 1763. Paris, Bibliothèque nationale de France, 4-Lk12-1385.

© Bibliothèque nationale de France

Haut de page

Table des illustrations

Crédits Marion F. Godfroy-de Borms
URL http://crcv.revues.org/docannexe/image/11576/img-1.png
Fichier image/png, 122k
Titre Fig. 1 : Estienne Vouillemont, L’isle de Cayenne occupée par Messieurs de la compagnie des Indes occidentales, 1667, gravure, 54 × 39,5 cm. Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Cartes et plans, CPL GE DD-2987 (9579).
Crédits © Bibliothèque nationale de France
URL http://crcv.revues.org/docannexe/image/11576/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 396k
Titre Fig. 2 : Jacques-Nicolas Bellin, Carte de l’isle de Cayenne, gravure dans Jacques-Nicolas Bellin, Description géographique de la Guyane, contenant les possessions et les établissemens des François, des Espagnols, des Portugais, des Hollandois dans ces vastes pays, impr.  Didot, 1763. Paris, Bibliothèque nationale de France, 4-Lk12-1385.
Crédits © Bibliothèque nationale de France
URL http://crcv.revues.org/docannexe/image/11576/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 704k
Titre Fig. 3 : Jacques-Nicolas Bellin, Carte des costes de la Guyane francoise, gravure contenue dans Bellin, Jacques-Nicolas, Description géographique de la Guyane, contenant les possessions et les établissemens des François, des Espagnols, des Portugais, des Hollandois dans ces vastes pays, impr. Didot, 1763. Paris, Bibliothèque nationale de France, 4-Lk12-1385.
Crédits © Bibliothèque nationale de France
URL http://crcv.revues.org/docannexe/image/11576/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 798k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marion F. Godfroy-de Borms, « Le bureau des colonies et le savoir scientifique : articulation entre sciences et actions dans la construction d’un projet atlantique (1763-1767) », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 30 août 2011, consulté le 26 mars 2017. URL : http://crcv.revues.org/11576 ; DOI : 10.4000/crcv.11576

Haut de page

Auteur

Marion F. Godfroy-de Borms

Maître de conférences, docteur ès lettres, auteur de plusieurs ouvrages historiques ou articles qui portent principalement sur l’histoire coloniale (Bagnards, Éd. du Seuil, 2010), sur l’histoire politique de l’Ancien Régime (Journal Inédit de Pierre-Étienne Bourgeois de Boynes, H. Champion, 2008) ou l’histoire atlantique (« La guerre de Sept Ans et ses conséquences atlantiques : Kourou ou l’apparition d’un nouveau système colonial », French Historical Studies, 32.2, 2008). Deux ouvrages sont à paraître en 2011, aux éditions Flammarion et Vendémiaire. Dans le cadre de ses recherches doctorales, Marion F. Godfroy-de Borms a été amenée à exposer ses positions dans le cadre de séminaires à l’étranger (Harvard 2007, Mc Gill 2009). Elle travaille ainsi à la publication de sa thèse « Kourou, le dernier combat de la monarchie pour l’Amérique française », à paraître en 2011. Ses recherches portent désormais sur les relations politiques des « deux » Amériques, leur influence dans la construction des empires britanniques et français sur le continent américain au xviiie siècle.

Haut de page

Droits d’auteur

© Marion F. Godfroy-de Borms / 2011 / CRCV

Haut de page
  • Logo Centre de recherche du château de Versailles
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org