Navigation – Plan du site
Les pratiques scientifiques à la cour

Instruments et pratique scientifique : l’évolution des choix et des pratiques dans le cabinet de physique des enfants de France à Versailles d’après les inventaires des Menus Plaisirs (1758-1765)

Scientific instruments and practices: the development of choices and practices in the physics cabinet of the Children of France at Versailles after the inventories of Menus Plaisirs (1758–65)
Pascale Mormiche

Résumés

Cette communication concerne l’enseignement scientifique des princes et la composition de cabinet d’instruments scientifiques. Le premier cabinet constitué à Versailles est celui des enfants de France établi sous le contrôle des Menus Plaisirs. À partir de 1758, il se compose d’instruments choisis parmi les 345 décrits dans le catalogue de l’abbé Nollet en 1738 dans son Programme ou Idée générale d’un cours de physique expérimentale. En 1762 sont déjà achetés plus de 180 objets scientifiques, instruments, matériaux et meubles qu’enrichissent les achats successifs qui se poursuivront en 1765, date à laquelle existe un autre inventaire. Aussi étonnant que cela paraisse, ces deux inventaires n’ont jamais été comparés, ni mis en perspective avec la liste faite lors des séquestres révolutionnaires.
Ainsi ces deux inventaires successifs pour ce rare cabinet princier permettent de préciser la culture scientifique des princes grâce au choix minutieux d’objets commandés à l’abbé Nollet par l’équipe préceptorale qui enseigne aux princes. La politique d’acquisition de ces instruments donne des indications sur les pratiques scientifiques des princes. L’électricité fut-elle plus favorisée que la mécanique ou les fluides ? Quelle fut la place de l’observation de l’infiniment grand, de l’infiniment petit ? S’est-on procuré des instruments auprès d’autres constructeurs ? On peut comparer utilement avec un cabinet dont on connaît le rare inventaire d’achat, celui de Mme Du Châtelet et Voltaire possédant également des instruments Nollet. L’analyse de ces inventaires va bien au-delà du simple choix d’instruments pour constituer le cabinet de physique des enfants de France. Il s’agit de relier les instruments avec la pratique pédagogique des princes en montrant la création d’une « discipline scolaire » enseignée aux princes, alors que se déroulent des démonstrations publiques à la cour. Peut-on distinguer ainsi un cabinet d’éducation, un cabinet d’expérimentation, une collection d’instruments ?
Cette communication part de sources historiques précises afin d’approfondir la connaissance de l’éducation scientifique du duc de Berry (futur Louis XVI) et de ses frères, restée souvent générale. Elle s’inscrit dans le cadre de l’épistémologie des sciences et des recherches pédagogiques sur la naissance de la culture scientifique qui eut lieu à Versailles. Elle prolonge les travaux de recherche actuels sur les cabinets de curiosité qui s’interrogent sur la pratique scientifique du xviiie siècle.

Haut de page

Notes de la rédaction

Cette communication a été publiée en version papier : Pascale Mormiche, « L’évolution du choix des instruments et de la pratique scientifique dans le cabinet de physique des enfants de France (1758-1770) », Archives internationales d’histoire des sciences/International Archive of the History of Science, vol. 62, fasc. 169, décembre 2012 (numéro thématique : Les sciences à la cour de Versailles et la naissance des politiques scientifiques en Europe), p. 477-490.

Texte intégral

Pascale Mormiche : Instruments et pratique scientifique : l’évolution des choix et des pratiques dans le cabinet de physique des enfants de France à Versailles d’après les inventaires des Menus Plaisirs (1758-1765)

Enregistrement audio de la communication au colloque « La cour et les sciences : naissance des politiques scientifiques dans les cours européennes aux XVIIe et XVIIIe siècles », samedi 5 février 2011, Galerie basse du château de Versailles.

Crédits : © Pascale Mormiche/2011/CRCV

Tableau réalisé par Pascale Mormiche (2011)

Dénomination dans l’ordre donné par Nollet

Objets du catalogue de 1738

Objets du cabinet de 1762

% acheté en 1762 par rapport au catalogue de Nollet

1. Expérience sur le mouvement, la pesanteur, l’équilibre des corps solides

58

47

81 %

2. Expériences sur le mouvement, sur la pesanteur et sur l’équilibre des liqueurs

42

23

54 %

5. Expériences sur la lumière et la couleur

53

28

52 %

6. Expériences sur l’aimant et sur l’électricité

66

31

47 %

7. Instruments de cosmographie

14

6

43 %

3. Expérience sur l’air

60

22

36 %

4. Expérience sur le feu

26

9

34 %

8. Instruments météorologiques

26

6

23 %

Surplus

8

Total

345

180

52 %

© Pascale Mormiche

Haut de page

Bibliographie

Sources manuscrites et imprimées

Du Châtelet Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, 1740, Institutions de physique (à son fils), Paris, Prault. Consulter la version numérisée sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k75646k.

Inventaire du cabinet de physique des enfants de France de 1762 (inédit). Il est numérisé par la bibliothèque municipale de Versailles depuis 2010 et cité dans le catalogue d’exposition Saule et Arminjon 2010, p. 270 (Recensement des magasins du roi, le 31 décembre 1762, Versailles, bibliothèque municipale, Ms. F 855).

Lery Edmond, 1934-1935, « Le cabinet de physique des enfants de France », Revue de l’histoire de Versailles et de Seine-et-Oise, p. 260-270. Il analyse un « Inventaire général par récapitulation des Effets des magasins du Roy. Au 31 décembre 1765 » qui se trouvait dans le catalogue de vente de la collection Grossoeuvre : Livres rares et précieux, manuscrits, dessins, peintures, gravures et bibelots relatifs à l’histoire du château, de la cour et de la ville de Versailles et des châteaux royaux de la région, composant la collection de M. Grosseuvre, 1934, Paris, J. Meynial / M. Lecaplain.

Nollet Antoine, 1738, Programme, ou Idée Générale d’un cours de physique expérimentale avec un catalogue raisonné des instrumens qui servent aux expériences, Paris, P.-G. Le Mercier. Consulter la version numérisée sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k95008s.

Nollet Antoine, 1745-1775, Leçons de physique expérimentale, 6 vol., Paris, Guérin. Consulter la version numérisée sur la bibliothèque numérique du CNAM : http://cnum.cnam.fr/CGI/redir.cgi?12C14.

Articles et ouvrages

Blic Nicole de, 1997, « Les collections scientifiques du Lycée Hoche à Versailles », dans Les choix de la mémoire : patrimoine retrouvé des Yvelines, cat. exp. (Mantes-la-Jolie, musée de l’Hôtel-Dieu, 18 octobre 1997-15 février 1998), Paris, Somogy, p. 150-162.

Gauvin Jean-François, 2006, « Le cabinet de physique du château de Cirey et la philosophie naturelle de Mme du Châtelet et de Voltaire», dans Judith P. Zinsser et Julie Candler Hayes, Emilie Du Châtelet: Rewriting Enlightenment Philosophy and Science, Oxford, Voltaire Foundation, p. 165-202.

Gauvin Jean-François, 2006, « Le cabinet de physique du château de Cirey », version écrite d’une conférence présentée à Paris en juin 2006 :
1ère partie : http://jfgauvin2008.wordpress.com/2009/03/10/le-cabinet-de-physique-du-chateau-de-cirey-1ere-partie/
2ème partie : http://jfgauvin2008.wordpress.com/2009/03/10/le-cabinet-de-physique-du-chateau-de-cirey-2e-partie/

La Gorce Jérôme de ; Jugie Pierre, 2010, Dans l’atelier des Menus Plaisirs du roi. Spectacles, fêtes et cérémonies aux xviie et xviiie siècles, Paris / Versailles, Archives nationales / Artlys.

Pyenson Lewis ; Gauvin Jean-François, 2002, L’art d’enseigner la physique : les appareils de démonstrations de Jean-Antoine Nollet, 1700-1770, Sillery, Éd. du Septentrion.

Saule Béatrix ; Arminjon Catherine (dir.), 2010, Sciences et curiosités à la cour de Versailles, cat. exp. (château de Versailles, 26 octobre 2010-2 février 2011), Versailles / Paris, Établissement public du musée et du domaine national de Versailles / Réunion des musées nationaix.

Expositions virtuelles

« Émilie Du Chatelet, une femme de sciences et de lettres à Créteil » : http://aura.u-pec.fr/duchatelet/ (site de l’exposition qui s’est tenue à l’université Paris 12 pour la commémoration du tricentenaire de la naissance d’Émilie Du Châtelet (1706) et de ses séjours à Créteil (1720-1740).

Haut de page

Table des illustrations

Crédits Pascale Mormiche
URL http://crcv.revues.org/docannexe/image/11584/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 244k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascale Mormiche, « Instruments et pratique scientifique : l’évolution des choix et des pratiques dans le cabinet de physique des enfants de France à Versailles d’après les inventaires des Menus Plaisirs (1758-1765) », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 05 septembre 2011, consulté le 25 septembre 2016. URL : http://crcv.revues.org/11584 ; DOI : 10.4000/crcv.11584

Haut de page

Auteur

Pascale Mormiche

Agrégée d’histoire, docteur en histoire moderne, Pascale Mormiche enseigne comme PRAG à l’université de Cergy-Pontoise. Elle est l’auteur de Devenir prince, l’école du pouvoir en France, xviiexviiie siècles (Paris, CNRS éd., 2009). Elle poursuit ses recherches sur l’éducation princière et l’éducation des élites, l’histoire de l’enfance et de l’éducation, les réseaux intellectuels à la cour de France, ainsi que sur les sciences à la cour aux xviie et xviiie siècles. Elle collabore avec des nombreux organismes de recherche et notamment avec le Centre de recherche du château de Versailles.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Pascale Mormiche / 2011 / CRCV

Haut de page
  • Logo Centre de recherche du château de Versailles
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org